Cartographie des zones de nourricerie

Face à la pression croissante de l’urbanisation sur le littoral et à la dégradation des petits fonds marins, la métropole Nice Côte d’Azur a lancé un projet d’identification des zones de nourricerie sur son territoire, allant de Cagnes-sur-Mer à Cap-d’Ail.

Ces zones sont définies comme des microhabitats spécifiques, dont les caractéristiques sont favorables au recrutement des poissons dans les populations adultes. Elles peuvent être très diversifiées (tombants rocheux, zones sableuses, macroalgues, herbiers de phanérogames, ou encore structures artificielles tels que les aménagements portuaires ou les digues) et sont localisées dans les premiers mètres de profondeur.

Grâce à l’obtention de ce marché, le CSIL a mis en place un protocole permettant de répertorier et de cartographier ces zones de nourriceries. Après une première identification au travers de la bibliographie, il réalise actuellement des observations et des comptages, afin de valider les secteurs propices au développement des juvéniles.

Zones de nourricerie, juvéniles, recrutement, microhabitats, comptages

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s