Analyse des sédiments en baie de Cannes

Cette étude a été menée par le CSIL à la demande de la ville de Cannes, dans le cadre du ré-ensablement des plages. Le but était de connaître la qualité granulométrique et physico-chimique des futurs gisements à exploiter dans les petits fonds.

En 7 points du littoral, des prélèvements ont été réalisés en plongée sous-marine. Les analyses ont ensuite porté sur les dosages des métaux lourds, de PolychloroBiphényles (PCB), des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques HAP, du TBT et ses dérivés, de l’azote et du phosphore. La densité a aussi était mesurée, ainsi que la quantité de matière sèche, la teneur en aluminium et en carbone organique totale.

L’interprétation de ses résultats a permis de classer les sédiments en fonction des normes N1 et N2 de l’arrêté du 9 août 2006 relatif à la qualité des sédiments marins et estuariens et aux valeurs seuil de TBT définies dans l’arrêté du 23 décembre 2009.

Sédiment, granulométrie, qualité, analyses chimiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s