Diagnostic écologique en baie de Cannes : suivi de la qualité des sédiments

Le suivi de la qualité du milieu marin en baie de Cannes, a été réalisé par l’analyse des sédiments. Ce suivi entre dans le cadre de l’arrêté du 25 janvier 2010 relatif à la surveillance des eaux littorales côtières et de transition et intervient après la mise en fonction (décembre 2012) de la nouvelle station d’épuration de Cannes « Aquaviva ».

En 7 points de la baie de Cannes judicieusement choisis, l’analyse a porté sur les paramètres relatifs à la matière organique, aux substances contribuant à l’eutrophisation des milieux, aux hydrocarbures persistants (HAP), aux substances organiques toxiques persistantes et bio accumulables (PCB et quelques molécules phyto sanitaires) et aux principaux métaux lourds.

Les prélèvements ont été effectués en plongée sous-marine à l’aide d’une pelle de prélèvement et se sont focalisés sur la couche néphéloïde (dépôts particulaires très fins à la surface du sédiment) et la couche superficielle (3 premiers centimètres). Les échantillons sont ensuite analysés en laboratoire pour la mesure des paramètres étudiés.

Cette étude est menée depuis 2010, en lien avec l’étude de la qualité de la colonne d’eau par bio-indicateur, elle est reconduite tous les trois ans ce qui permet de mettre en évidence l’évolution de la présence des composés analysés dans la baie de Cannes.

Qualité, sédiment, pollution, contaminants chimiques, DCE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s