Contrôle et suivi de l’état écologique et chimique des eaux et sédiments de la baie de Cannes – Impact de la Frayère et de la Roquebillière

L’impact écologique des fleuves côtiers Frayères et Roquebillères ont été étudiés par le CSIL. La technique « mussels watch » a été choisie, afin de déterminer la teneur en contaminants présents dans la colonne d’eau, via les moules (Mytilus galloprovincialis) comme bio-indicateurs. Les moules ont été maintenues en stabulation pendant 3 mois sur deux secteurs de la baie de Cannes. Par la suite, les concentrations brutes des contaminants relevées dans les tissus des mollusques, ont été comparées avec celles des suivis précédents, ainsi que celles des campagnes RINBIO de 2006 et de 2009 de l’IFREMER.

Ce suivi est pertinent et peut être reconduit afin d’assurer une surveillance de la zone et anticiper une pollution par les eaux continentales.

Moules, « Mussel watch », bio-indicateur, qualité, pollution, contaminants chimiques, sédiments, fleuves, eau douce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s