État des lieux biologique du port Gallice

Dans le cadre de la réfection des poutres de rive des pannes du môle central, la société du port Gallice à Juan-les-Pins a souhaité améliorer la biodiversité dans cette enceinte. En effet, les activités portuaires génèrent des nuisances non négligeables sur le milieu marin. Le Conseil Scientifique des Iles de Lérins (CSIL) a ainsi réalisé un état des lieux des espèces fixées (faune et flore) et pélagiques et proposé l’installation de structures immergées dans le but de créer, protéger, restaurer ou diversifier l’écosystème du port. Les observations ont été réalisées en plongée bouteilles en 5 points du port. Cette étude a permis de déterminer la richesse spécifique du port Gallice. Elle pourrait être reconduite afin de mettre en place une surveillance de la zone et améliorer la gestion des milieux portuaires.

Port, richesse spécifique, protection, surveillance

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s